L’IMPORTANCE DES SÉCHEURS D’AIR COMPRIMÉ

L’IMPORTANCE DES SÉCHEURS D’AIR COMPRIMÉ

 
« Éliminer l’eau dans votre ligne d’air est essentielle à la bonne marche de vos équipements. » Avez-vous déjà entendu cette phrase ?

Ben… c’est pas mal vrai.

Les sécheurs d’air comprimé permettent un séchage efficace de l’air comprimé et il en existe plusieurs modèles avec différentes fonctions. Il est souvent difficile de s’y retrouver alors, parlons dans un premier temps de la base… Hé oui! Je sais, ce n’est pas vraiment sexy.

Dans un compresseur, la formation d’humidité est inévitable, car l’eau est présente dans l’atmosphère et lorsque l’air est comprimé, la concentration d’eau augmente. Si l’air comprimé est correctement traité, vous pourrez prévenir les bris sur vos équipements et les possibles arrêts de production coûteux.

Un sécheur permet donc d’éviter les problèmes liés à l’eau condensé en séchant l’air qui vient de subir une augmentation de sa température. À la sortie du compresseur, l’air chaud commence à se refroidir et ce refroidissement provoque de la condensation. Le meilleur moyen pour éliminer ces vapeurs d’eau est soit d’abaisser la température de l’air pour transformer ces vapeurs sous forme liquide, soit d’intercepter l’humidité en adsorbant les particules d’eau. Pour ce dernier, ne pas confondre avec absorption, j’y reviendrai dans un autre blog.

Voyons les types de sécheurs.

Sécheur par réfrigération
Comme son nom l’indique, le sécheur frigorifique refroidit l’air comprimé à l’aide d’un échangeur de chaleur qui descend le point de rosée à 3 °C, provoquant ainsi la condensation de l’humidité contenue dans l’air. Ce type de sécheur est moins coûteux à l’achat et les coûts d’opération et d’entretien sont abordables. Ils sont très fiables et parfaitement adaptés à une utilisation avec les compresseurs à vis, alors qu’une version haute-température est fortement recommandée avec les compresseurs à pistons.

Sécheur dessicatif par adsorption
Ce type de sécheur est utilisé pour des applications qui requièrent une meilleure qualité d’air comprimé avec un point de rosée beaucoup plus bas, soit entre -40 °C,  -70 °C et -100 °C.  Lorsque l’air comprimé passe dans le sécheur, les vapeurs d’eau se collent sur un solide de perles dessiccantes, d’où le nom adsorption qui pourrait se traduire par adhésion. Lorsque les perles dessiccantes sont saturées d’eau, un processus de régénération se produit grâce à de l'air sec, à de la chaleur ou à une combinaison des deux pour sécher le dessiccant humide. Les sécheurs par adsorption sont généralement constitués de deux colonnes fonctionnant en alternance séchage / régénération. La régénération se fait soit par l’injection d’air sec dans la colonne en repos, soit par un apport de chaleur.

En terminant, n’oubliez pas que les sécheurs d’air comprimé sont fortement affectés par la température de l’air provenant du compresseur. Plus l’air est chaud, plus il y a d’eau dans votre réseau, ce qui conduit à une réduction de la capacité de déshydratation. Refroidir l’air avant qu’elle arrive au sécheur sera donc une option à considérer.

Pierre Soucy
Support aux ventes
Tél. : 418 285-3339 poste 3